Comment savoir si votre entreprise est vulnérable au phishing ?

Cet article a été rédigé en partenariat avec Lecoindunet.com. La rédaction n’a pas participé à sa réalisation.

Le phishing encore appelé hameçonnage en français est une technique frauduleuse sur internet qui fait partie des plus répandues. Selon certaines statistiques, plus de 80 % des évènements de cybersécurité impliquent une attaque de phishing. Elle consiste à tromper les victimes de sorte à les inciter à communiquer des informations personnelles et sensibles. Même si cette escroquerie visait au départ plus les particuliers, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les entreprises sont de plus en plus concernées et aucun secteur n’est véritablement épargné. De fait, il convient de prendre les dispositions requises en déterminant la mesure dans laquelle votre société est vulnérable au phishing.

Apprenez à reconnaître le phishing

Afin de bien protéger votre entreprise et de renforcer sa cybersécurité, il est opportun de savoir exactement contre quoi vous vous préservez. Autrement dit, vos collaborateurs et vous devez être en mesure de reconnaître l’hameçonnage. Outre le fait que cela est garanti après un test de phishing bien réalisé, il y a des signes qui doivent vous alerter. Il existe plusieurs types de phishing, mais le plus récurrent est celui effectué par email.

La notification de votre antivirus ou de votre boîte de messagerie

La plupart des boîtes de messagerie sont conçues pour détecter certains courriels frauduleux grâce à leurs algorithmes. De fait, lorsque vous en recevez un, il est fréquent que votre messagerie vous le signale par une notification. Dès que vous l’apercevez, nous recommandons de ne pas l’ignorer. Parcourez plutôt les emails reçus afin d’identifier rapidement le courriel en question.

Il en est de même si les postes de travail de votre entreprise sont équipés d’antivirus. Ces logiciels de protection ont des protocoles pour détecter et isoler les emails de phishing. Bien entendu, avant de les appliquer, ils envoient une notification pour vous alerter.

L’expéditeur du courriel

Il est possible que vous ne receviez aucune notification vous signalant de vous méfier d’un courrier électronique en particulier. Si tel est le cas, vous devez faire des vérifications vous-même. Pour tout mail qui vous semble vaguement suspect, pensez à examiner l’adresse expéditrice. Deux scénarios différents sont envisageables s’il s’agit d’un email frauduleux.

D’une part, l’expéditeur du courrier ne vous évoque absolument rien. Il ne s’agit pas d’une organisation ou d’une société dont la vôtre est cliente. La raison est simple, dans la plupart des cas, les cybercriminels n’ont pas accès à votre base de données. Ils ne sont donc pas capables de trouver avec exactitude les structures avec lesquelles vous êtes en relation.

Lorsqu’ils y arrivent, c’est souvent grâce au hasard ou à l’intervention d’une personne faisant partie de vos effectifs. D’autre part, l’adresse expéditrice est différente lorsque vous faites mine de répondre au mail. Dans l’un ou l’autre de ces cas, les risques que vous soyez en face d’une tentative d’hameçonnage sont très élevés.

Le contenu du courriel

Lorsque vous lisez un email qui vous semble suspect, veillez à le faire avec attention. Ils sont souvent écrits à la hâte, ce qui favorise certaines erreurs. La plus évidente est la présence de fautes d’orthographe. Les emails professionnels échangés sont toujours irréprochables à ce niveau. Il est rare, voire impossible, que vous en receviez un avec des fautes d’orthographe de votre banque par exemple.

Elles ne sont pas les seules que vous pouvez détecter. Il y a également la formulation qui est parfois peu adaptée ou carrément inappropriée. Vous l’aurez compris, avec un peu d’attention, il est aisé d’identifier un email de phishing à son contenu.

victime de phishing

Le sentiment d’urgence

Il s’agit là de l’élément représentatif des courriels d’hameçonnage. Le but principal des cybercriminels est de vous pousser à donner des informations précises en vous incitant à l’action. Par conséquent, ils instaurent un sentiment d’urgence dans leurs courriels afin de vous faire réagir précipitamment.

Ils mettent l’accent sur des termes graves et insistent sur les conséquences si vous ne faites pas ce qui est suggéré. Qu’il s’agisse d’abonnement à renouveler ou de formulaire à remplir, la meilleure décision est de vous abstenir de le faire.

Pourquoi les entreprises sont-elles la cible du phishing ?

Les entreprises sont de plus en plus victimes de phishing. Les statistiques générales tendent d’ailleurs à le confirmer. Le baromètre Euler Hermes révèle par exemple que deux entreprises sur trois ont subi au moins une tentative de fraude en 2020. Les raisons qui poussent les cybercriminels à s’en prendre de plus en plus aux sociétés sont diverses.

La quantité de données traitées

Obtenir des données représente la principale motivation des cybercriminels. Par conséquent, il est tout à fait normal qu’ils identifient les entreprises comme des cibles de choix. Ces dernières traitent des quantités très impressionnantes de données de toutes sortes.

Ainsi, avec une seule tentative de phishing, ils sont en mesure d’obtenir des informations délicates sur votre entreprise, vos clients et vos partenaires. Ils ont alors la liberté de les utiliser comme ils le souhaitent à des fins malveillantes. Vous l’aurez compris, pour les cybercriminels, les sociétés ne sont que de très grandes banques de données.

La possibilité de demander une rançon

Les cybercriminels se servent souvent des informations volées pour faire pression sur leurs propriétaires. Ils peuvent ainsi exiger de l’argent contre leur restitution. Cette méthode est particulièrement efficace lorsqu’il s’agit d’éléments compromettants. Pour les entreprises, cette condition n’est même pas indispensable.

Quelle que soit la nature des données, leur fuite peut endommager à long terme l’image de la société et affecter profondément son activité. Il s’agit d’un aspect que les auteurs d’hameçonnage n’hésitent pas à utiliser à leur avantage. Par ailleurs, compte tenu des enjeux pour l’entreprise, ils peuvent demander des rançons très élevées.

Même si cela peut paraître effrayant, il est possible qu’une attaque de phishing ait seulement pour but de nuire à la réputation de votre entreprise. Autrement dit, elle est effectuée dans le seul but de voler vos données et de les divulguer pour freiner votre activité ou pire. Dans ce genre de situations, elle est souvent commanditée par d’autres individus.

tentative d'hameçonnage

L’opportunité d’atteindre une cible particulière

Parfois, lorsque votre entreprise est la cible d’email frauduleux, c’est uniquement pour servir d’intermédiaire. Les cybercriminels cherchent à accéder à des données précises qui leur permettront de s’infiltrer plus aisément dans les systèmes d’autres sociétés. Ce sont souvent des structures avec lesquelles vous êtes en relation d’une façon ou d’une autre.

Qu’il s’agisse de clients, de fournisseurs ou de partenaires, vous êtes utilisé pour les atteindre plus rapidement. Avec une bonne protection contre ce type d’attaques, vous n’aurez pas à vous inquiéter des motivations qui en sont la source. Vous pourrez préserver vos données ainsi que l’image de votre entreprise.

Votre entreprise est vulnérable à une attaque de phishing ?

Afin de déterminer si votre entreprise est vulnérable à une attaque d’hameçonnage, il faut simplement la mettre à l’épreuve. Le test de phishing est une façon professionnelle et organisée de procéder à cette évaluation. Il est réalisé par des experts en cybersécurité disposant de connaissances approfondies sur le sujet. Le but est bien entendu de simuler des attaques pour voir comment réagissent vos collaborateurs. Après tout, le facteur humain reste la principale faille exploitée par les cybercriminels.

Comment est effectué un test de phishing ?

Le test de phishing est une démarche méthodique qui implique plusieurs étapes qui sont toutes plus importantes les unes que les autres. Avec des professionnels en la matière, vous avez la certitude qu’elles seront toutes respectées pour des résultats véritablement exploitables. D’abord, il faut passer par la création des contextes. Ce sont des scénarios pensés en fonction des spécificités de l’entreprise et favorisant la difficulté du test.

Ensuite, il convient de déterminer les cibles du test. Idéalement, vous devez définir des profils allants des plus exposés de vos collaborateurs à ceux qui ne le sont pas du tout. Ce sont ces différents groupes qui seront testés successivement. Cette méthode est plus efficace qu’un test global sur l’ensemble de vos effectifs. Elle facilite aussi l’interprétation des résultats.

Enfin, les emails malveillants sont envoyés aux différents groupes sélectionnés. Lorsque vous choisissez bien votre professionnel pour la réalisation du test de phishing, le comportement de vos collaborateurs est observé en situation réelle. Après le test, vous avez accès à des chiffres clairs qui sont représentatifs de la vulnérabilité de chaque groupe.

Quels sont les avantages d’une telle démarche ?

Il ne fait aucun doute que le test de phishing vous permet de prendre connaissance des faiblesses de votre entreprise en matière de cybersécurité. Il vous aide à connaître avec précision les départements ou services dans lesquels les attaques ont le plus de chances de fonctionner. Par extension, il favorise la bonne orientation des dispositions que vous prenez.

En plus de tous ces avantages, le test de phishing a un autre point fort. Il vous aide à organiser des séances de sensibilisation post-campagne. Elles sont importantes dans la mesure où elles servent à informer et à former vos collaborateurs aux bons gestes à adopter en cas de tentative d’hameçonnage.

Protégez votre entreprise contre le phishing

Protéger votre entreprise contre le phishing est loin d’être une mince affaire. Toutefois, elle n’est pas impossible à réaliser. Pour y arriver, vous devez vous concentrer sur le facteur humain et sur la consolidation de vos systèmes informatiques. Autrement dit, il faut former vos collaborateurs pour qu’ils adoptent les bons gestes et utiliser les solutions informatiques adaptées.

Formez vos collaborateurs

Il y a certaines habitudes que tous les employés doivent prendre pour réduire radicalement les chances de réussite d’une tentative d’hameçonnage. La première et la plus importante est de ne surtout pas répondre à un courriel qui paraît frauduleux. Vous ne ferez qu’offrir une bonne occasion aux cybercriminels.

En outre, il est préférable de ne cliquer sur aucun lien ou pièce jointe se trouvant dans ce type de mails. Il est envisageable que vous soyez redirigé vers une fausse page. Le pire scénario est qu’un logiciel espion soit directement téléchargé sur le poste. Bien évidemment, il s’installe à votre insu et peut copier et transférer les données à sa guise.

Afin d’accroître la vigilance, il faut se méfier systématiquement des emails dans lesquels des informations bancaires sont exigées. Même si ceux-ci semblent provenir d’une société avec laquelle vous êtes en contact, abstenez-vous. Vous pouvez tout de même appeler la structure en question pour confirmer la provenance du courriel. Cette technique est simple, mais vouée à l’échec de multiples tentatives.

Utilisez les bonnes solutions informatiques

Il existe des logiciels que vous avez la possibilité d’utiliser pour renforcer votre sécurité. À défaut d’une boîte de messagerie classique, optez pour une qui est conçue pour contrer les emails suspects. Elle sera plus stricte et offrira moins de brèches aux cybercriminels.

Il est également possible de bien configurer une boîte conventionnelle pour qu’elle limite vos contacts avec les emails de phishing. Vous avez aussi les antivirus qui ont de nombreuses fonctions qui vont dans ce sens. Vous pourrez être à l’abri de plusieurs types d’attaques différentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici